09/01/2009

Journal 09/2008

.

André Comte-Sponville nous faisait remarquer que le capitalisme ne peut être ni moral, ni contre la morale.  Plutôt amoral qu'immoral, il se situerait donc en dehors de toute morale. Tout cela paraît un peu compliqué mais la crise bancaire actuelle nous invite à réfléchir sur la morale du monde des affaires.

 Depuis la crise provoquée par des établissements de crédit américains qui ont imprudemment accordé des prêts pourris («subprimes») à des ménages pauvres, les bourses s'emballent. Le séisme a traversé l'atlantique et mis à mal les banques de la vieille Europe. Les milliards virtuels s'évaporent, laissant les petits épargnants méditer sur la descente aux enfers de leurs espoirs déçus. Les économistes, les boursiers et les médias s’affolent. Tous parlent de la fameuse crise des subprimes et le commun des mortels, qui veille sur ses économies avec prudence, subit sans trop comprendre et se demande comment on a pu en  arriver là.

Par définition, la morale  est désintéressée, car accomplir une action morale par intérêt ne saurait être moral et comme le rappelait Adam Smith (*) : "Ce n’est pas par générosité de cœur que le boulanger vend son pain à la ménagère à un prix que celle-ci peut supporter, mais parce que tel est son intérêt."

Si, dans nos sociétés, il semble impossible de concilier intérêts humains et intérêts économiques, la technique du "consommez, on verra après" vient de montrer ses limites. Les altermondialistes vont-t-ils engendrer des altercapitalistes ? Si c'est pour plus d'éthique dans les affaires on peut le souhaiter.

 T. Covolo

 

 

(*) Adam Smith (1723-1790) : Professeur de morale à l'université de Glasgow en Écosse, il enseignait la théologie, l'éthique, la philosophie et, accessoirement, l'économie qui n'existait pas encore en tant que discipline autonome. Il est aussi repris comme étant un des pères du libéralisme et de l'économie moderne

13:05 Écrit par serainglaicite dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.