30/03/2006

Journal 04/2006

 

Le mot du Président

 

Aujourd'hui, tout est organisé pour dessiner la caricature d'un monde manichéen.

 

Les préjugés et les rancunes sont triés et instrumentalisés pour construire une croisade qui conduit à des paranoïas dévastatrices et où il n'est pas rare de voir les semeurs de certitudes menacer de mort les semeurs de doutes.

 

Pendant que l'immunité médiatique réclamée par les religions se fraye un passage sur le chemin de la censure, la laïcité de l'espace citoyen est remise en question et la liberté d'expression se retrouve sur le banc des excusés.

 

Si les caricatures provoquent un certain tollé, il faut rappeler que l'exercice a déjà été expérimenté à plusieurs reprises par les prêtres français quand ils ont obtenu le retrait de l'affiche du film de Milos Forman "Larry Flynt", qui choquait certains mouvements catholiques, et quand les évêques de Paris sont parvenus à faire annuler une publicité inspirée de "La Cène".

 

Par nature l'art cultive les provocations de toutes sortes et il serait bon de s'interroger sur la responsabilité des médias et sur leur apparente crédulité dans la répercussion des événements. La conférence que nous proposera le 18 avril prochain Monsieur Jean-Jacques Jespers, journaliste chargé de cours au Département des Sciences de l'Information et de la Communication de l'ULB, intitulée "Comment les médias influencent la vision du monde ?" apportera un éclairage nouveau sur la manière de transmettre l'actualité et sur les manipulations qui en découlent.

T. Covolo

 

18:53 Écrit par serainglaicite | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.